Les 4 points qui différencient le LAPL et le PPL avion

Les 4 points qui différencient le LAPL et le PPL avion

14 mai 2022 0 Par Valentina

Tout le monde peut actuellement apprendre à voler, et survoler la France, voire l’Europe librement en solo. Il suffit pour cela de suivre une formation en pilotage, et de passer une licence dédiée à cet effet. Les personnes intéressées ont le choix entre la Licence de pilote privé aéronef léger ou LAPL et la Licence de pilote privé. Il ne faut cependant pas confondre ces deux documents, car ils sont différents, bien qu’ils permettent tous deux de piloter un avion. Voici justement les points qui les différencient. Le point dans les lignes qui suivent.

Les privilèges

Le LAPL et le ppl avion  se différencient tout d’abord au niveau des divers privilèges. Pour les déplacements, le second donne la possibilité de voler dans le monde entier, tandis que le premier est seulement limité à l’Union européenne, dont la Suisse. En ce qui concerne les qualifications pour les avions, le LAPL ne permet que de piloter des appareils monomoteurs à pistons inférieurs à 2 tonnes. La Licence de pilote privé, quant à elle, n’a pas de limitation. Elle n’a pas non plus de limitation en termes de passagers alors que le LAPL ne permet d’en emmener que 3 au maximum.

Les prérequis

Le ppl avion et le LAPL se différencient également au niveau des prérequis pour leur obtention. Il est vrai qu’il n’y a pas d’âge minimum pour commencer la formation pour les deux licences. Le premier vol en solo peut aussi se faire à partir de 16 ans, et on peut se présenter à l’examen à partir de 17 ans pour les deux documents. Toutefois, concernant l’aptitude médicale, le certificat médical de Classe 2 est nécessaire pour obtenir la Licence de pilote privé. Du côté de la Licence de pilote privé aéronef léger, il faut une aptitude pour LAPL.

La formation

Certains points de la formation sont aussi différents pour le ppl avion et le LAPL. La formation théorique comprend 120 QCM et 2 épreuves pour les deux licences. À chaque épreuve, 75 % de réussite est nécessaire. En ce qui concerne la partie pratique de la formation, les heures de vol minimum sont de 30 heures pour le LAPL, tandis qu’elles sont de 45 heures pour la Licence de pilote privé. Ainsi, pour le premier document, les heures de vol en double commande sont de 15 heures, et en solo de 6 heures tout au moins. Quant au deuxième document, les heures de vol en double commande sont de 25 heures, et en solo de 10 heures au minimum.

L’expérience exigée

Avant de pouvoir voler en solo après l’obtention de telle ou telle licence, il est bien sûr indispensable de disposer d’une certaine expérience récente. Ainsi, pour le LAPL, il faut 12 heures de vol dans les 24 mois qui précèdent le premier vol. Pour la Licence de pilote privé, 12 heures de vol aussi sont requises dans les 12 mois qui précèdent l’échéance de validité de la qualification de classe. À noter que pour les deux licences, il faut une heure de vol avec instructeur.